Raconter l’histoire du théâtre : comment et pourquoi ?

 

Colloque International

7, 8 et 9 décembre 2022

Espace des Cordeliers et Maison de la Recherche de Sorbonne Université

 

Institut Universitaire de France, Sorbonne Université (CELLF, PRITEPS, Initiative Théâtre), École Pratique des Hautes Études (SAPRAT), Université Côte d’Azur (CTEL), Université de Lorraine (2L2S), Société d’Histoire du Théâtre, Université du Québec à Montréal (CRILCQ)

Comité d’organisation

Line Cottegnies, Léonor Delaunay, Emanuele De Luca, Andrea Fabiano, Agathe Giraud, François Lecercle, Bénédicte Louvat,  Sophie Marchand, Roxane Martin, Florence Naugrette, Clément Scotto di Clemente, Violaine Vielmas, Jean-Claude Yon

Comité scientifique

Mara Fazio (Rome, La Sapienza), Pierre Frantz (Sorbonne Université), Sara Harvey (Victoria, Canada), Agathe Sanjuan (Comédie-Française), Martial Poirson (Paris 8), Tiphaine Karsenti (Nanterre), Gianni Iotti (Pise)

 

Ce colloque étudie les modes d’écriture de l’histoire du théâtre dans sa forme scripturale (comme genre) en tant qu’elle engage, explicitement ou non, une posture épistémologique (comme science). 

De quoi, et dans quelles proportions, les histoires du thé​âtre racontent-elles l’histoire ? Des œuvres, des auteurs, des artistes, de la mise en scène, des mouvements, des établissements, des politiques culturelles ? Quels sont les types, schèmes, modèles actantiels, formules épiques, syntaxes narratives de la mise en récit, voire de la mise en légende de l’histoire du théâtre ? Le support (dictionnaire, anecdotes, manuel pour les classes, histoire littéraire, histoire du théâtre, essai critique, conférence grand public, métathéâtre, etc.) fait-il varier le discours, non seulement sur la forme, mais aussi sur le fond ? En quoi le contexte et les conditions d’énonciation influencent-ils la conception du théâtre, sa définition et sa mise en récit ? Quels sont les topoï récurrents de la mise en légende des parcours d’artistes et des mouvements esthétiques (âge d’or, vocation, consécration, chute, crises, rivalités, nouveau départ, accession à la gloire, etc.) ? Qui écrit l’histoire du théâtre ? Écrit-on cette histoire différemment selon la fonction qu’on occupe ? En quoi fait-elle l’objet d’instrumentalisations qui en influencent le récit ? Comment est-elle mobilisée à des fins idéologiques ?

 

Mercredi 7 décembre 2022

Espace des Cordeliers, 15 rue de l’École de Médecine, Amphi Farabeuf

Comment s’écrit l’histoire du théâtre ?

9 : 00               Accueil des participants

9 : 15               Ouverture du colloque

 

Séance 1 : Le héros et son double (Présidence Léonor Delaunay)

9 : 30               Violaine Vielmas (Sorbonne Université / Rouen)

Jean Vilar : ce héros, ce ringard. Un mythe bi-face du théâtre populaire

9 : 50               Alice Folco (Grenoble Alpes)

En finir avec l’héroïsation du metteur en scène : réflexions historiographiques sur la première décentralisation, à partir du cas de Jean Dasté

 

Séance 2 : Mythèmes de la scansion (1) (Présidence Agathe Sanjuan)

10 : 30             Mathieu Ferrand (Grenoble Alpes) :

Rejouer l’Antiquité. 1552 ou l’invention de la comédie moderne

10 : 50             Charline Granger (ENS de Lyon)

Une Comédie-Française à Londres au XVIIIe siècle : l’histoire d’un échec

11 :  10            Émilie Gauthier (Sorbonne Université)

Alexandre Dumas, artisan de la légende romantique à la Comédie-Française

 

Séance 3 : Mythèmes de la scansion (2) (Présidence Pierre Frantz)

14 : 15             Agathe Giraud (Sorbonne Université)

Âge(s) d’or contre avant-gardes dramatiques : un exemple de storytelling historiographique aux XIXe et XXe siècles

14 : 35             Mathilde Dumontet (Rennes 2)

Pour en finir avec la mythologie du Nouveau Théâtre : contrer les récits téléologiques sans omettre les filiations

 

Séance 4 : Le théâtre historien de lui-même (Présidence Mara Fazio)

15 : 35             Judith le Blanc (CESR – Centre de musique baroque de Versailles / Rouen)

Chanter l’histoire des théâtres parisiens au XVIIIsiècle : enjeux et usages du vaudeville

16 : 00             Table-ronde « Mettre en scène l’histoire du théâtre »

Entretien de Florence Naugrette avec Maxime Kurvers (La Naissance de la tragédie et Théories et pratiques du jeu d’acteur.rice), Pierre Louis-Calixte, de la Comédie-Française (Molière matériaux(x)), Florence Viala, de la Comédie-Française (Jean-Baptiste, Madeleine, Armande et les autres de Julie Deliquet), Thomas Visonneau (Le Tour du théâtre en 80 minutes)

 

Jeudi 8 décembre 2022

Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e, Amphi Molinié (D035)

L’historien de théâtre, ses méthodes et ses sources

 

Séance 5 : L’homme de théâtre historiographe (Présidence Emmanuele De Luca)

9 : 30               Béatrice Alfonzetti (La Sapienza, Italie)

Luigi Riccoboni, l’un des premiers historiens du théâtre à l’époque moderne

9 : 50               Giovanna Sparacello (Rennes 2)

Raconter les acteurs italiens : les Notizie istoriche de’ comici italiani de Francesco Bartoli     

10 : 10             Pierre Causse (Rennes 2)

Gaston Baty historiographe : comment légitimer la mise en scène     

 

Séance 6 : L’historien et le témoin (1) (Présidence Jean-Claude Yon)

11 : 15             Jean-Philippe Goujon (Bordeaux-Montaigne) – Laurent Guillo (CMBV)

Un manuscrit à l’épreuve de la censure : l’Histoire de l’Académie royale de musique des frères Parfaict

11 : 35             Véronique Dominguez-Guillaume (Amiens)

Raconter l’histoire du théâtre médiéval au XXe siècle : mort et résurrection des mystères selon Gustave Cohen

 

Séance 7 : L’historien et le témoin (2) (Présidence François Lecercle)

 14 : 30             Matthieu Cailliez (Université Jean Monnet – Saint-Etienne)

L’écriture de l’histoire des théâtres lyriques parisiens entre 1847 et 1913

14 : 50             Silvia Mei (Université de Foggia, Italie)

L’historien témoin et vice-versa. Voir, écrire, mettre en histoire le théâtre contemporain

 

Séance 8 : Sources vives (Présidence Andrea Fabiano)

15 : 30             Renzo Guardenti (Florence, Italie)

Raconter l’histoire du spectacle par les images. L’exemple de l’école italienne

15 : 50             Léonor Delaunay (Société d’Histoire du Théâtre)

Régimes de l’historiette. (D)’écrire la « vie théâtrale » dans la littérature de coulisses (1840-1940)

 

Lecture-spectacle : L’Impromptu de l’Amphi, Amphi Richelieu (durée : une heure)

19 : 00

Distribution : Françoise Gillard (Sociétaire de la Comédie-Française) et Hervé Pierre

Conception : Agathe Giraud, Florence Naugrette et Clément Scotto di Clemente

 

Vendredi 9 décembre 2022

Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e, Amphi Molinié (D035)

l’histoire du théâtre, œuvre (GéO)Politique ?

 

 Séance 9 : Temporalités du récit, points de vue

 09 : 30             Table-ronde animée par Marianne Bouchardon

Agathe Sanjuan et Martial Poirson (Comédie-Française, une histoire du théâtre, Seuil, 2018) ; Aliette Martin (Ma Comédie-Française, histoire intime de la Maison de Molière, Les Éditions du Palais, 2022) ; Roxane Martin (Une soirée sur le boulevard du crime, Garnier, 2023)

 

Séance 10 : Histoire du théâtre et récit national (Présidence Sophie Marchand)

10 : 50             Sylvie Humbert-Mougin (Tours)

La tragédie latine, un blanc dans l’histoire du théâtre ? Reconstitutions, mises en récit et controverses dans l’Europe du XIXe siècle

11 : 10             Laura Naudeix (Rennes 2)

Une figure tutélaire dans l’histoire du théâtre français : l’exemple de Richelieu 

11 : 30             Daniel Poletti (Paris Saclay / EPHE)

Quelle histoire pour le théâtre brésilien ? Le monde du spectacle et son passé (XIXe siècle-début XXe siècle)

 

Séance 11 : Fantasmes du théâtre populaire (Présidence Roxane Martin)

13 : 30             Julie Vatain (Sorbonne Université)

Broadway, machine à mythes

13 : 50             Marion Denizot (Rennes 2)

Écrire l’histoire du théâtre « en amateur » : une vision téléologique de l’histoire au service des idéaux du théâtre populaire (sur André Degaine)

 

Séance 12 : L’histoire du théâtre comme arme (Présidence Tiphaine Karsenti)

14 : 15             Clément Scotto di Clemente (Sorbonne Université)

L’histoire comme arme : enjeux stratégiques de l’historiographie dans les querelles théâtrales du XVIIe siècle

14 : 35             Fahimeh Najmi (Paris 8 / Iran)

Raconter l’histoire du théâtre iranien, comment et pourquoi

14 : 55             Hélène Lecossois (Lille)

L’historiographie d’un théâtre désincarné : le théâtre irlandais de langue anglaise

 

Conférence de clôture

 16 : 30             Yves Jubinville (UQAM, Canada)

Lieux et non lieux de l’histoire du théâtre 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search